Voici comment les infidèles regardent leur téléphone en cachette pendant le confinement

Le trafic sur les sites de rencontre extra-conjugales ont connu une croissance de 310% entre avril 2019 et avril 2020. Une hausse amorcée dès le mois précédent, alors qu’intervenait l’annonce officielle du confinement, le 17 mars dernier. Cet indicateur, loin d’être anecdotique, révèle à quel point certains couples confinés cherchent à s’évader… via l’infidélité virtuelle. Pour mieux comprendre leurs motivations et leur méthodes, Gleeden a interrogé plus de 12 000 de ses membres français, suisses et belges*.

Les tâches ménagères et les enfants, sources de conflit durant le confinement

Certains couples ont la vie dure avec le confinement. Depuis qu’elle a été décidée il y a maintenant plus d’un mois, cette cohabitation forcée occasionne des conflits entre les partenaires. Ainsi, plus de 7 interrogés sur 10* en couple affirment se disputer davantage avec leur moitié depuis sa mise en place. Première raison à ces fâcheries, les tâches ménagères : 67% des interrogés ont déjà rencontré des conflits à ce sujet. Ce sont ensuite les enfants (55%), le manque d’intimité (43%) et le manque d’attention (36%) qui sont les sujets les plus sources de discorde. A découvrir également : Ces 5 choses qui poussent les femmes à tromper

De l’infidélité virtuelle… à la tromperie réelle

Si 72% des personnes disent se rendre sur le site de rencontres infidèles pour « discuter avec des personnes qui [les] comprennent » pendant le confinement, ils sont plus de la moitié (51%) à l’utiliser pour garder le contact avec leur maîtresse ou amant. Un tiers d’entre eux a même l’esprit pratique : 34% surfent pour « organiser des futures rencontres post-confinement ».

La salle de bain, les toilettes et la promenade, environnements de choix des infidèles

Et pour faire des rencontres extra-conjugales ou entretenir leur double vie, les infidèles ont deux pièces de prédilection : la salle de bain et les toilettes. Ils sont 88% à y utiliser leur téléphone pour se connecter. Et si la promenade et le running sont des dérogations possibles au confinement, elles le sont également à la fidélité dans le couple : 76% des interrogés profitent de ce moment pour consulter Gleeden. Par ailleurs, 64% s’y connectent pendant leurs horaires de télétravail. Mais la palme du toupet revient aux 62% qui s’adonnent aux joies de l’adultère pendant que le/la conjoint(e) s’occupe des enfants (62%) ou dort (61%). D’autres, enfin, profitent du prétexte d’une balade avec leur progéniture pour concentrer leur attention sur leur téléphone au lieu du profiter du paysage (33%). *Données issues d’une étude réalisée en ligne du 06 au 15 avril 2020, auprès de 12.243 membres Gleeden en France, Belgique et Suisse.

A découvrir

Infidélité : 70% des couples extra-conjugaux se sont vus pendant le confinement
Infidélité : 70% des couples extra-conjugaux se sont vus pendant le confinement

Et ils comptent bien profiter de cette première semaine de déconfinement pour poursuivre les retrouvailles. Aller chez le coiffeur, faire du sport ou rendre visite à des proches… chacun a

04 juin 2020
Lire la suite
Pourquoi le confinement est égal à infidélité : vos témoignages
Pourquoi le confinement est égal à infidélité : vos témoignages

À l’heure où la France entière est confinée, jusqu’à nouvel ordre, bon nombre de couples subissent les aléas fatidiques qu’impose cette période d’isolement social. Et il y a deux écoles

22 mai 2020
Lire la suite
une epouse exemplaire
Une épouse exemplaire

Lorsqu'on me l’a présenté, j'ai eu le coup de foudre mais il n'était pas libre, sans doute rien de très sérieux, mais chaque fois que nos chemins se croisaient, l'un

19 mai 2020
Lire la suite
Voici comment les infidèles regardent leur téléphone en cachette pendant le confinement

Le trafic sur les sites de rencontre extra-conjugales ont connu une croissance de 310% entre avril 2019 et avril 2020. Une hausse amorcée dès le mois précédent, alors qu'intervenait l'annonce

15 mai 2020
Lire la suite